Sauvons les CEP

INTERCEP

INTERCEP

INTERCEP regroupe les six centres d’éducation populaire de Montréal. Les centres viennent en aide aux plus démunis en leur offrant des ressources de première ligne et des ateliers éducatifs afin de les sortir de situations précaires.

Contexte

Les centres d’éducation populaire viennent en aide de façon quotidienne à plus de 6000 familles dans les quartiers les plus défavorisés de Montréal. Menacés de fermeture à cause du refus du ministre de l’Éducation François Blais de leur accorder un financement annuel récurent de 750 000$, les centres d’éducation populaire ont fait appel à Molotov pour mobiliser l’opinion publique en leur faveur.

Réalisation

Molotov a proposé aux centres de donner un message clair au ministre en élaborant une campagne de mobilisation citoyenne afin d’informer les citoyens et les citoyennes sur les répercussions à long terme qu’auraient les coupes du ministre Blais. Molotov a outillé les CEP en développant un site de signature de pétition et a accompagné les portes paroles des centres dans leur travail de relation publique pour attirer l’attention des journalistes sur l’avenir des CEP.

Des milliers de citoyens et citoyennes ont contacté le ministre de l’Éducation relativement au danger de fermeture des CEP. De nombreux médias se sont intéressés à la problématique. La campagne Sauvons les CEP a bénéficié d’une couverture importante dans les médias nationaux et régionaux.